en fr
Menu
Revoir le catalogue
Beat Assailant

The System

date de sortie : 5/04/2019
► écouter / acheter l'album

La vibration. Le groove. Le style. Ces mots seuls pourraient définir Beat Assailant : il y a des artistes qui rayonnent naturellement, et B.A. fait définitivement partie de ceux-là, dans sa façon de danser, dès qu’il se met à chanter, dans le timbre de sa voix quand il se pose sur le rythme… Tout dans sa manière d’aborder la musique transpire la bonne vibration. On y trouve des références à l’âge d’or du rap des années 90 « golden age », et à la fois le plus noble héritage soul de la black music des 70’s dans ses lignes mélodiques sur « Bad Boy » (en playlist sur France Inter cet hiver) ou quand il chante disco sur « Don’t Matter ». On se rappelle que les racines des premiers rappeurs américains ne sont pas si loin de celles du gospel quand Faada Freddy dédouble sa voix sur le très spirituel « Blood & Soil », ce titre que B.A. a écrit après les rassemblements du KKK à Charlottesville en 2017, et dont le titre détourne un slogan de l’Allemagne nazi pour en inverser le sens profond.

Si on connaissait Beat Assailant en tant que rappeur, il propose un nouvel album plus mélodieux que jamais. Il a ouvert sa voix, perfectionné son chant, et il fait désormais partie de ces rappeurs modernes (Anderson Pack, Pharrell Williams, etc), aussi à l’aise pour entonner des mélodies que pour débiter des rimes en cascade. L’opulence artistique de ce nouvel album le démontre avec panache. « The Spot » surfe sur des nappes de claviers effervescentes, une sorte de déflagration funky produite par ALfred (Alex du duo de producteurs Synapson). « Only One » est un hymne des dancefloors, avec ce petit côté électro french touch dans la production de 9 O’Clock qui lui a permis d’être largement diffusé en radio en France. « Boss Chick » convie la voix d’Anna Majidson de Haute qui rejoint celle de B.A. pendant les refrains. Le morceau « The System » est un coup de gueule contre ce « Fucked Up System » qui exploite les « working class people » de Paris à New-York. A voir absolument, le clip de « The System » en mode «mockumentaire» -faux documentaire ironique- qui raconte la cohabitation forcée que doivent subir depuis deux ans Beat Assailant et ses compatriotes avec un président embarrassant et impulsif. Un scénario sarcastique qui a tout de suite séduit B.A. qui vient de retourner vivre aux Etats-Unis après 15 ans en France.
Ces 13 nouvelles compositions prouvent que le rap, l’électro, et le r&b digital ne sont pas antinomiques avec la recherche d’une certaine finesse. « C’est le meilleur disque que j’ai fait » dit l’artiste lui-même. Le tout a été finalisé et mixé par l’ingénieur du son le plus demandé actuellement, Nk.F (Orelsan, Angèle, etc), qui sublime les chants et les raps d’un Beat Assailant au sommet de son art.
Beat Assailant défendra ces morceaux sur scène à partir du printemps, dont une Cigale le 16 avril, et plusieurs festivals cet été. Ses prestations scéniques ont laissé depuis 10 ans de grands souvenirs partout en France et en Europe, et la vibration de son nouveau groupe (composé uniquement de musiciennes) risque fort de surprendre à nouveau le public.

Lire la suite

Tracklist

1. The System
2. Only One
3. Too Much
4. Look
5. The Spot
6. Bad Boy
7. Handle
8. Study
9. Boss Chick feat. Anna Majidson
10. Don't Matter
11. This Time
12. Hard Ways
13. Blood and Soil feat. Faada Freddy

Et aussi...