en fr
Menu
Revoir le catalogue
Beat Assailant

Only One

date de sortie : 28/11/2018
► écouter / acheter l'album

Le plus français des rappeurs américains, auteur du désormais classique « Hard twelve », se réinvente avec un son plus mélodieux et plus frais que jamais.

« Vous avez aimé le rappeur ? Vous allez adorer le chanteur ! », voilà le genre de slogan avec lequel on pourrait aujourd’hui vanter le retour de Beat Assailant. Mais on le sait depuis son premier album (« Hard Twelve » en 2005, un vrai classique pour les fans de l’age d’or du rap), il est précisément l’inverse d’un produit marketing. La preuve : il continue de prendre des risques vocaux et d’évoluer artistiquement. Depuis plusieurs années, il a ouvert sa voix, perfectionné son chant, et il fait désormais partie de ces rappeurs modernes aux styles multiples (André 3000, Pharrell Williams, etc), aussi à l’aise pour entonner des mélodies que pour débiter des rimes en cascade.

Le natif d’Atlanta, qui vit désormais entre Paris et NYC, peaufine un disque qu’il considère déjà comme « le meilleur album que je n’ai jamais fait. », à sortir début 2019. Oser chanter vraiment, pleinement, sans perdre l’intensité du rap, cela donne une énergie irrésistible à ses nouvelles inspirations. Prélude à ce prochain album, Beat Assaillant sort d’abord le E.P. « Only One », quatre titres qui annoncent les couleurs vives et flamboyantes de son nouveau son.

« Only One » est un futur hymne des dancefloors, avec ce petit coté électro french touch dans la production de 9 O’Clock, et un clip à voir absolument.

« The Spot » surfe sur des nappes de claviers effervescentes, une sorte d’explosion funk digital qui évoque Bernie Worrel autant que Dâm-Funk, produit par ALfred (qui n’est autre qu’Alex du duo de producteurs Synapson, que B.A. accompagne actuellement pendant leurs concerts à l’Elysée Montmartre, Printemps de Bourges, etc).

« Boss Chick » convie le jeune duo branché de Haute, entre basse filtrée jazz, couplets rap, et la voix d’Anna qui rejoint celle de B.A. pendant les refrains.

Enfin, sur « Bad Boy », Beat Assaillant entonne une mélodie R&B classieuse, d’une élégance minimale, produit par Art Of Shades.

Le tout est finalisé, mixé et masterisé par le célèbre NK.F. (Orelsan, PNL, Damso, Angèle, etc), qui sublime les chants et les raps d’un Beat Assailant plus frais que jamais.

Lire la suite

Tracklist

1. Only One
2. Boss Chick (feat. Anna Majidson)
3. Bad Boy
4. The Spot